Comment lutter contre le burnout des collaborateurs ?

Comment lutter contre le burnout des collaborateurs ?

Burnout – Bien que l’OMS ne le classe pas parmi les maladies professionnelles, le burnout est un mal qui se répand dans toutes les entreprises. En cause : des exigences de performance, de disponibilité et de polyvalence toujours plus grandes, au détriment de la satisfaction et de la motivation des employés. Engendré par un stress chronique, cet épuisement professionnel touche sans distinction les hommes et les femmes. Il se traduit généralement par l’absentéisme des collaborateurs et une baisse significative de leur efficacité. Il est dans l’intérêt de l’employeur de mettre en place différentes mesures pour éviter les cas de burnout.

Adapter les modalités de travail

Les structures de travail actuelles jouent pour beaucoup dans l’apparition de l’épuisement professionnel et n’épargnent aucun pays. Selon un rapport d’Eurofound de 2018, le burnout concernait 15 % d’employés au Portugal en 2015 et 14,6 % aux Pays-Bas en 2016. Quant à la Suisse, le « Job Stress Index 2015 » publié par Promotion Santé Suisse révèle que 22,6 % des actifs sont victimes d’épuisement. Cette recrudescence du burnout se cristallise principalement autour de charges de travail trop lourdes qui mènent au surmenage. Il est donc indispensable de proposer des solutions qui participent à rééquilibrer vie professionnelle et vie privée, en veillant au respect du break hebdomadaire du samedi et du dimanche. Vous pouvez par exemple instaurer l’obligation de déconnexion durant le week-end comme principe de fonctionnement de votre entreprise. Il convient également de favoriser la prise de congés et de proposer des emplois du temps modulables, tout en évitant les réunions professionnelles en soirée. Les employeurs doivent aussi faire en sorte que les objectifs de l’entreprise soient compatibles avec le bien-être des collaborateurs. Mettez à profit les pauses pour proposer des activités comme la méditation ou des cours de fitness, afin de permettre aux employés de décompresser. La rotation des heures supplémentaires et la création de postes saisonniers présentent enfin l’avantage de ne pas alourdir la charge de travail.

Déployer des stratégies de communication multiples

Le burnout est un processus lent et graduel qui résulte d’une exposition prolongée à un stress professionnel important. Si les conséquences peuvent être graves et se solder par une interruption de travail, il est néanmoins difficile pour l’employeur d’en percevoir les signes avant-coureurs, tels que les insomnies, les douleurs psychosomatiques ou l’altération du caractère. C’est pourquoi la communication apparaît comme un outil précieux pour détecter les risques de burnout. En mettant en place des échanges réguliers sur des sujets liés au bien-être des collaborateurs, vous pourrez jauger leur niveau d’engagement et de satisfaction. Une communication sous forme de sondages ou l’organisation de réunions sur des thématiques ciblées (conditions de travail, relations hiérarchiques, etc.) vous permettront de prendre le pouls de l’épanouissement des employés au sein de votre structure. Pourquoi ne pas aussi utiliser le test MBI (Maslach Burnout Inventory) qui sert de référence en matière de détection du burnout ? En instaurant un dialogue permanent et en développant la dimension humaine entre employés et employeur, vous pourrez améliorer la qualité des conditions de travail et enrayer les rouages de l’épuisement professionnel dès les premiers signes.

Valoriser les collaborateurs

La motivation des employés tient en grande partie à la reconnaissance qu’ils reçoivent en retour de leur travail et de leurs efforts. Que leurs résultats soient excellents ou plus modestes, ils ont besoin de feedbacks réguliers qui valorisent leur investissement, les aident à améliorer leurs compétences ou les encouragent à faire évoluer leur carrière. Pour les entreprises, cela implique de ne pas fustiger l’échec et d’en faire un des maillons permettant à chacun de progresser. L’employeur doit par ailleurs élaborer des systèmes de récompenses variés qui contribuent à la satisfaction des collaborateurs : primes financières ponctuelles, reconnaissance verbale, avancement, etc. Grâce à ces initiatives concrètes, les employés auront le sentiment de faire partie intégrante de l’entreprise et d’être essentiels à sa réussite. Une solution efficace pour lutter contre le burnout, car vous offrirez des conditions de travail gratifiantes et propices à une meilleure productivité.