Comment aider ses employés à atteindre leur bien-être financier ?

Comment aider ses employés à atteindre leur bien-être financier ?

Bien-être financierLes difficultés financières génèrent chez les employés un stress qui vient parasiter leur concentration au travail, voire conduit à leur absentéisme. D’après une étude publiée en 2017 par le groupe de gestion d’actifs américain Legg Mason, près du tiers des Suisses ne disposerait d’aucunes économies personnelles pour faire face aux imprévus. Dans un tel contexte, l’employeur a un rôle déterminant à jouer pour participer au bien-être financier de ses collaborateurs. Mais quelles stratégies d’accompagnement mettre en place ?

1 – L’éducation financière : une aide fondamentale pour tous

Pour épauler le personnel en matière de gestion budgétaire, rien de tel que des conseils pratiques prodigués par des professionnels. Pourquoi ne pas proposer des consultations gratuites au cours desquelles l’employé pourra exposer ses difficultés financières ou un projet qu’il souhaite réaliser afin d’être guidé pour gérer au mieux ses finances ? Il est aussi envisageable d’organiser des réunions ciblant certaines problématiques : gérer son budget, planifier sa retraite, résorber ses dettes. Ces initiatives peuvent également permettre aux collaborateurs d’être conseillés lorsqu’ils abordent une transition importante dans leur vie, comme une naissance ou un enfant qui entreprend des études supérieures.

2 – Des prêts hypothécaires abordables : un coup de pouce pour se projeter dans l’avenir

La majorité des employés doivent faire appel à des organismes de crédit pour acquérir un bien immobilier, renouveler leur véhicule ou faire face à des dépenses imprévues. L’entreprise peut agir à ce niveau. En négociant avec les banques ou souscrivant à une plateforme comme Swibeco, elle permet à ses collaborateurs de bénéficier de rabais sur les prêts hypothécaires. Elle est aussi en mesure d’octroyer un crédit à un employé pour favoriser un investissement personnel. Dans ce cas, l’employeur peut procéder au remboursement de l’emprunt en prélevant l’argent directement sur la part du salaire excédant le minimum vital en vigueur, par exemple 1200 CHF pour une personne seule et 1700 CHF pour un couple à Genève (source : www.fer-ge.ch).

3 – Un meilleur pouvoir d’achat : un soutien au quotidien

L’amélioration du pouvoir d’achat fait partie des priorités pour tout employeur qui désire contribuer à alléger les dépenses courantes de son personnel. La solution ? Offrir des avantages et remises valables sur des produits et des prestations dans des domaines variés : l’alimentation, les loisirs, les équipements high-tech, les voyages, etc. A la clé : des économies appréciables qui auront un impact positif concret sur le budget des employés, mais aussi sur leur implication professionnelle en réduisant leur stress financier.

4 – L’épargne : une stratégie de prévoyance à encourager

L’aide à la prévoyance fait partie des possibilités d’accompagnement financier à ne pas négliger. Elle doit être déployée auprès de l’ensemble des employés, notamment dans l’optique du départ en retraite. En offrant un taux plus élevé que le minimum obligatoire, l’entreprise permet à ses collaborateurs de quitter le milieu professionnel en s’assurant un revenu confortable. Par ailleurs, les employés peuvent se constituer un apport supplémentaire en investissant dans un 3e pilier sous la forme de comptes et de produits bancaires ou d’assurance, fiscalement déductibles. Sur ce point, l’entreprise doit entreprendre des campagnes d’information auprès du personnel pour le familiariser avec ces stratégies de prévoyance vieillesse. Mieux encore, il convient de rendre ces formules d’épargne plus accessibles grâce à une plateforme comme Swibeco, permettant de transférer les Swipoints offerts par l’employeur vers le compte 3e pilier de l’employé.

L’entreprise doit donc mettre en œuvre des solutions visant à soutenir et conseiller ses collaborateurs pour améliorer leur santé financière. Cet accompagnement tout au long de la carrière permet de répondre à l’évolution de leurs besoins au fil des années.