Comment alléger sa charge mentale ?

Comment alléger sa charge mentale ?

Charge mentaleNotre esprit est mobilisé en permanence par les différentes tâches que nous avons à effectuer, que ce soit au travail ou dans la vie privée. Selon notre niveau d’activité à la maison ou les exigences impliquées par le poste que nous occupons, cette charge mentale peut prendre des proportions telles que nous nous sentons rapidement débordés. Voici quelques conseils pour en réduire l’impact sur votre quotidien et retrouver un esprit léger.

Arrêter de cogiter

Qu’elle concerne la sphère privée ou professionnelle, la charge mentale peut vite conduire à la saturation. Si elle a la vertu de stimuler certaines personnes et de les rendre plus performantes, elle a aussi tendance à accaparer totalement l’esprit. Le cerveau doit en effet emmagasiner une multitude d’informations pour s’assurer que toutes les tâches à réaliser seront bien effectuées dans le respect des délais et des exigences. Pour ne pas oublier ce que vous avez à faire tout en libérant votre esprit de cette to-do-list à rallonge, listez chaque matin par écrit les choses que vous devez accomplir en les organisant par ordre d’importance. Une fois vos priorités fixées, attelez-vous à la tâche en consacrant 2 ou 3 heures au dossier principal avant de passer aux activités suivantes.

Adopter des rituels pour optimiser ses performances

Quand l’esprit est sollicité à l’excès, les risques d’erreur au travail augmentent. C’est pourquoi il peut être judicieux d’établir certains rituels favorables à une meilleure concentration. Accordez-vous par exemple une pause entre deux réunions, au lieu de les enchaîner sans prendre le temps de recharger vos batteries. Dans la mesure du possible, octroyez-vous aussi un après-midi par semaine sans téléphone, ni notification web susceptible de parasiter votre concentration. Vous pourrez ainsi vous centrer totalement sur votre travail et progresser avec plus d’efficacité dans vos tâches. Les sciences cognitives ont en effet démontré qu’une attention partagée est moins performante car le cerveau est contraint de répartir son potentiel sur plusieurs activités en même temps.

Établir une frontière entre vie professionnelle et vie privée

Pour alléger sa charge mentale, rien de tel que de compartimenter sa vie en distinguant nettement travail et vie privée. Si vous rentrez chaque soir à la maison avec des dossiers sous le bras, vous ne serez que partiellement disponible pour vos proches. En cumulant préoccupations professionnelles et préoccupations personnelles, vous risquez par ailleurs d’être rapidement victime de stress ou d’irritabilité, voire de burn-out dans les cas les plus extrêmes. Au contraire, si vous laissez le travail au travail, votre vie privée constituera un sas de décompression qui permettra à votre esprit de se ressourcer et de repartir de plus belle le lendemain. Pour cela, faites en sorte de toujours terminer la tâche commencée dans la journée et de quitter le bureau satisfait du travail accompli.

Limiter l’usage des réseaux sociaux et de la messagerie

S’invitant sur notre lieu de travail comme dans le cercle familial, les nouvelles technologies deviennent omniprésentes dans notre quotidien. Force est de constater qu’elles ne font qu’accroître notre charge mentale et viennent se greffer à l’ensemble des activités que nous accomplissons chaque jour. Il est néanmoins possible de vous soustraire à l’effet addictif de ces nouvelles technologies en vous imposant quelques règles. Ne consultez vos mails qu’une seule fois par jour, en fin de matinée ou bien après avoir traité les dossiers urgents. Les réseaux sociaux nous font également perdre un temps précieux. Entre partages et commentaires, on a tôt fait de perdre de vue les priorités. Pour éviter d’empiéter sur la vie de famille ou d’accumuler du retard au travail, déterminez une durée de connexion quotidienne raisonnable qui vous préservera de tout débordement.