Les défis de la fonction Comp & Ben

Les défis de la fonction Comp & Ben

Comp & BenTrès développée dans les pays anglo-saxons, la fonction Comp & Ben joue un rôle de plus en plus prépondérant dans les entreprises. Grâce à la révolution digitale qui ouvre de nouvelles perspectives, elle est un maillon stratégique pour faire face à la pénurie des talents et assurer la rétention des employés. Mais quels sont les défis que la fonction Comp & Ben est désormais amenée à relever ?

 

Segmentation et différenciation, deux outils incontournables

Les entreprises sont aujourd’hui confrontées à un double problème : la difficulté à recruter et une mobilité professionnelle qui n’effraie plus les employés. Dans un tel contexte, comment fidéliser des collaborateurs qui n’hésitent pas à quitter leur travail pour un autre poste plus attractif ? Tout simplement en apportant une réponse adaptée à leurs attentes en matière de rémunération. Afin d’être en phase avec ces enjeux, la fonction Comp & Ben doit donc privilégier la mise en place de packages salariaux personnalisés qui permettront d’actionner différents leviers (augmentations de salaire, primes, etc.) pour entretenir la motivation des collaborateurs et récompenser leur investissement à sa juste valeur. Pour être efficace et plus facile à appliquer, cette stratégie repose sur la différenciation des salaires et la segmentation des employés en fonction, par exemple, de leur catégorie professionnelle ou générationnelle. Cette approche individualisée est une bonne façon de pallier la diminution des budgets salariaux des entreprises, qui ne permettent plus des revalorisations « one size fits all » et obligent à investir en priorité sur les potentiels les plus performants.

 

La flexibilité, une des clés de la satisfaction employé

A l’heure où le bien-être au travail est plébiscité par les employés, les entreprises se voient contraintes d’adopter un mode de fonctionnement et de gestion du personnel plus souple. Impossible d’attirer les talents et de renforcer l’engagement des collaborateurs sans prendre en compte les mutations qui bouleversent les structures professionnelles traditionnelles. La flexibilité devient la norme. Entre horaires non conventionnels, télétravail ou aménagement de fin de carrière, les employeurs offrent des options de plus en plus diversifiées pour se rendre concurrentiels et pouvoir recruter des équipes qualifiées. Il se pourrait même que cette flexibilité s’applique bientôt à la rémunération globale des collaborateurs. Pourquoi ne pas leur permettre en effet d’en élaborer la structure en choisissant, par exemple, plus de salaire de base et moins d’avantages ? Au lieu de percevoir son package salarial sans pouvoir le moduler, l’employé sera alors en mesure de l’optimiser en fonction de ses besoins personnels. La digitalisation aura d’ailleurs un rôle fondamental à jouer : à partir de l’analyse des données, les entreprises auront toutes les clés en main pour proposer des packages de rémunération correspondant au plus près aux attentes de leurs collaborateurs.

 

Intégrer les nouvelles technologies, une nécessité pour la fonction Comp & Ben

Les nouvelles technologies sont devenues un des socles de toute entreprise. Les responsables Comp & Ben n’échappent pas à la règle et doivent faire de la digitalisation un atout pour déployer des politiques salariales plus pertinentes et équitables. Grâce à l’extraction des données et à leur exploitation, ils peuvent par exemple se consacrer à l’étude des écarts de salaire entre hommes et femmes ou bien sur des fonctions comparables. A terme, l’intelligence artificielle devrait avoir un rôle encore plus poussé en permettant d’anticiper les démissions et d’accroître la réactivité des employeurs en matière de rétention des collaborateurs et de processus de recrutement. La fonction Comp & Ben doit également se fixer pour mission d’accompagner les managers pour leur permettre d’accéder à la maîtrise des outils digitaux à leur disposition. En leur conférant plus d’autonomie dans le positionnement des rémunérations, elle pourra ainsi se livrer à des activités à plus haute valeur ajoutée.

Les évolutions sociologiques et technologiques influent donc sur l’activité Comp & Ben et la façon d’appréhender la fonction. Si les stratégies mises en place sont amenées à suivre les tendances actuelles, elles ne doivent néanmoins pas occulter les objectifs de l’entreprise, ni sa politique en faveur des employés.