go backRetour au blog

Démotivation des salariés: quel impact sur votre entreprise?

Le profil du collaborateur parfait peut se résumer en trois mots: motivation, performance et enthousiasme. Ce trio de compétences recouvre en fait tout ce qui a trait à l’engagement des salariés dans une entreprise. Le problème étant qu’un collaborateur investi ne l’est pas forcément ad vitam aeternam. Le risque est évidemment de voir le désengagement de certains employés nuire au bon fonctionnement de votre société et d’entraver sa réussite.

 

Désengagement collaborateurs: 4 conséquences pour les entreprises

Le désengagement et la démotivation des salariés peuvent relever de différentes causes au sein d’une entreprise: rémunération peu attractive, valorisation insuffisante du travail, management irrespectueux, charge de travail excessive, etc. Quels qu’en soient les motifs, les RH ne doivent surtout pas adopter la politique de l’autruche en faisant mine d’ignorer le phénomène. Car un employé désengagé et a fortiori plusieurs peuvent avoir des effets délétères sur une entreprise:

1- Une ambiance de travail dégradée

La démotivation est un virus qui s’immisce sournoisement au sein des équipes. Pire, elle est aussi contagieuse que le Covid. Les salariés qui n’ont plus goût à leurs tâches ou se sentent peu considérés par leur employeur critiquent volontiers le travail, l’entreprise et parfois même les collègues les plus assidus et motivés. Cet état d’esprit ne peut qu’envenimer les rapports entre les collaborateurs et engendrer des conflits. Souvent, les salariés démotivés dans le travail ne le sont pas moins quand il s’agit des événements conviviaux de l’entreprise auxquels ils n’assistent pas. Le désengagement gangrène en fait toutes les strates de l’entreprise, depuis le travail jusqu’aux rapports sociaux.

2- Un déficit en ressources humaines

Le problème avec le désengagement, c’est qu’il accroît le turnover. Il peut en effet se traduire par des démissions qui déséquilibrent les effectifs et donc les charges de travail au sein des équipes. Le manque de motivation agit aussi sur la santé des collaborateurs concernés. Déprime ou dépression peuvent ainsi occasionner une augmentation de l’absentéisme.

3- Une rentabilité en berne

Un employé désengagé est un salarié qui ne met plus toutes ses capacités au service de son travail. Il a plutôt tendance à limiter son investissement au strict nécessaire. Il ne sera pas de ceux qui acceptent volontiers de prolonger leur journée pour boucler un dossier urgent ou qui dynamisent l’entreprise en soumettant à leur manager une idée de projet lumineuse qui leur est venue en rentrant chez eux. Par effet domino, le désengagement des uns entrave la bonne volonté des autres parce qu’ils ralentissent les cadences de travail et la productivité. Selon une étude APICIL et Mozart Consulting menée en 2019 en France, le coût du désengagement s’élève à 14 580 euros par an et par salarié en termes de perte de chiffre d’affaires. Soit une hausse de 9,3% par rapport à 2018!

4- Une image employeur moins attractive

Lorsqu’un salarié manque d’implication, il n’a pas le même enthousiasme qu’un collaborateur motivé. Il ne sera pas aussi efficace pour vendre un produit ou satisfaire les attentes d’un client. De même, il se montrera moins tatillon sur la qualité de son travail et sera moins concentré, ce qui peut conduire à des erreurs. Les relations clients peuvent donc sérieusement en pâtir et l’image de marque de l’entreprise s’en trouver dépréciée.

 

Quelles pistes pour booster l’engagement des salariés?

Le rapport « State of the Global Workplace » effectué en 2022 par Gallup fait un constat alarmant à l’échelle mondiale: seuls 21% des salariés, dont plus majoritairement des femmes, se déclarent engagés dans leur travail. L’Europe se trouve en dernière position avec seulement 14% de collaborateurs engagés, loin derrière les États-Unis et le Canada où 33% des sondés estiment leur engagement satisfaisant. Face à cette réalité, les RH n’ont d’autre choix que de mettre en œuvre une stratégie d’entreprise pour prévenir ce phénomène.

1- Valorisez

Votre culture d’entreprise doit faire la part belle à la valorisation des compétences et à la reconnaissance du travail. Célébrez les réussites et encouragez les initiatives personnelles par des primes salariales ou des récompenses. Ne donnez pas l’impression à vos salariés que seule la rentabilité vous intéresse dans leurs succès. Montrez-leur que vous les considérez pour ce qu’ils ont accompli et que cela mérite bien d’être élu meilleur employé du mois.

2- Sondez

N’attendez pas que le mal soit fait et utilisez tous les moyens à votre disposition pour mesurer la satisfaction de vos collaborateurs. L’IBET (indice de bien-être au travail) constitue un excellent outil pour connaître les facteurs de démotivation au sein de votre structure et mettre en place des actions correctives.

3- Soudez

Selon une étude menée en 2022 par Swibeco, la cohésion d’équipe et les relations de confiance font partie des premiers facteurs de motivation pour 30,4% des salariés suisses. Offrez par conséquent des expériences de team-building à vos employés, donnez-leur l’occasion de se rencontrer de façon informelle autour d’un brunch ou d’un apéro. Encouragez aussi le partage, l’entraide et le travail collaboratif au lieu d’isoler chaque salarié derrière son bureau. La qualité de vie au travail en sera meilleure.

4- Dialoguez

Si vous avez identifié des salariés démotivés, organisez un entretien individuel avec eux pour comprendre les causes de ce désengagement. En laissant la parole se libérer, vous aurez plus de chance de trouver des solutions et de garder les talents auxquels vous tenez.

Démarrez votre transformation digitale RH

Découvrez comment Swibeco peut faciliter votre gestion des avantages RH et engager efficacement vos employés. Sans aucune installation technique de votre part.

Demander une démo